Utiliser QGIS pour cartographier les zones de services écosystémiques de la biodiversité (HABEaS)

HABEaS - Hotspot Areas for Biodiversity and Ecosystem Services est un système d’information géographique en ligne (WebSIG) créé par le Centre for Applied Ecology (Instituto Superior de Agronomia, le Worldwide Fund for Nature) (WWF) et l’entreprise Faunalia.

Le but principal de cette plateforme est de fournir un accès gratuit à un grand nombre de données sur les services écosystémiques et sur la biodiversité du bassin méditerranéen, qui étaient jusqu’alors réparties entre de nombreuses structures publiques et privées. À ce jour, le WebSIG HABEaS ne couvre que le sud du Portugal, mais à l’horizon fin 2012 / début 2013, son extension est prévue jusqu’au nord du pays ainsi qu’au canton de Tuzla en Bosnie Bosnie-Herzégovine. À terme, nous souhaitons étendre l’outil au bassin méditerranéen tout entier .

../../../_images/portugal_lisbon1.jpg

Étant donné que le but principal de cet outil est de promouvoir l’accès libre et gratuit à l’information sur la biodiversité et les écosystèmes, nous avons décidé de n’utiliser que des logiciels libres et gratuits, accessibles à toute personne ou institution, indépendamment de sa localisation ou de ses moyens financiers. Le site du Web SIG de HABEaS est hébergé sur un serveur Debian et a été développé avec Drupal CMS. PostgreSQL/PostGIS a été utilisé pour le stockage des données et QGIS pour l’analyse et le traitement des données géographiques récupérées auprès des nombreux partenaires. Nous utilisions à la fois les outils natifs de QGIS et les outils de GRASS GIS et SAGA GIS offerts par l’extension GRASS et la boîte à outils SEXTANTE.

../../../_images/portugal_lisbon2.jpg

L’information géographique contenue dans HABEaS a également été utilisée par le WWF pour fournir des données d’identification pour le programme du High Conservation Value Forests (HCVF) du sud du Portugal qui est une étape obligatoire pour les propriétaires qui souhaitent obtenir la certification Forest Stewardship Council (FSC) pour leurs forêts.

../../../_images/portugal_lisbon3.jpg

Pour déterminer quelle valeur de conservation concerne chaque propriété, nous avons utilisé le modeleur graphique SEXTANTE pour créer un script qui intersecte toutes les couches HABEaS avec les limites de la propriété. En utilisant le même outil, nous avons été capable de créer un script qui calcule automatiquement la quantité de carbone qui est stocké dans chaque propriété.

../../../_images/portugal_lisbon4.jpg

Conclusions

QGIS est facile à utiliser et possède de puissantes capacités de géo-traitement. L’intégration de GRASS GIS ET SAGA GIS dans la boite à outils SEXTANTE nous a permis de réaliser des analyses spatiales complexes en les combinant dans le modeleur graphique SEXTANTE. Il était aussi très facile de produire des cartes de grande qualité avec le nouveau composeur d’impression et de les exporter au format SVG pour d’ultérieurs traitements sous Inkscape, un puissant logiciel libre d’édition d’images vectorielles.

En général, notre expérience avec QGIS a été très positive, le logiciel fonctionne sans problème et la communauté est assez active et impliquée. Les bogues reportés sont d’habitude résolus peu de temps après leur signalement et les développeurs sont toujours enclins à écouter les besoins “de l’utilisateur final” ainsi que ses suggestions.

Auteur

Filipe Dias

Filipe Dias

Filipe Dias est un étudiant doctorant du Centre d’Écologie Appliquée (Instituto Superior de Agronomia, Université Technique de Lisbon) ainsi qu’un consultant pour le Programme Méditéranéen du World Wilde Fund for Nature (WWF).