Utilisation de QGIS pour le suivi des tigres (à l’aide de pièges photographiques dans la réserve de tigres de Nameri, Etat de l’Assam, District de Sonitpur, Inde)

La réserve de tigres “Nameri Tiger Reserve” (NTR) est l’une des 3 réserves de tigres de l’état de l’Assam et est située dans la partie nord du district de Soniptur le long des contreforts de l’Himalaya oriental. Répartie sur une aire de 344 km², la réserve de tigres de Nameri bénéficie d’une riche diversité de flore et de faune. La zone centrale de la réserve qui constitue le Parc National de Nameri est limité par la rivière Jia-Bhoreli à l’Ouest et la rivière Bor-Dikorai à l’Est. Au nord de Nameri se trouve la réserve de tigres “Pakke Tiger Reserve” de l’état d’Arunachal Pradesh.

Area of Tiger Reserve

Dans ce paysage, les principales espèces d’importance pour la conservation sont le tigre royal du Bengale, l’éléphant d’Asie, bison indien, le léopard commune , la panthère nébuleuse, le dhole (“chien sauvage d’Asie”), le cerf Sambar, le cerf aboyeur, le cerf cochon, le sanglier et plusieurs autres espèces. La diversité des oiseaux de la réserve est également assez impressionnante et plus de 370 espèces d’oiseaux ont été identifiées à ce jour. La réserve est gérée par le Département des forêts de l’Assam, du gouvernement de l’Assam.

Application de QGIS pour concevoir l’étude des photographies pièges

A partir de l’année 2011, l’Autorité Nationale pour la Conservation des Tigres de l’Inde (NTCA) a rendu obligatoire le suivi des tigres à l’aide de pièges photographiques pour toutes les réserves de tigres du pays . En vertu de ce nouveau protocole, 25 paires de caméras seront installées sur 100 km ² de la réserve de tigres et la période d’échantillonnage est de 40-60 jours. Ce nouveau protocole de surveillance tigre s’appuie fortement sur le SIG.

Picture of a male Tiger

Photographie d’un tigre mâle prise à l’aide d’un des pièges photographiques.

Durant les années 2012-13, nous avons mis en place ce nouveau protocole de suivi des tigres au sein de la réserve en utilisant QGIS. Pour commencer, nous avons numérisé les limites de la réserve dans QGIS et enregistré celle-ci en tant que polygone. Ce polygone de délimitation a été exporté dans un GPS à des fins de navigation pour les enquêtes de terrain. Nous avons mené une vaste enquête dans la réserve à la recherche d’indices de présence de tigre tels que des empreintes, des griffures et des excréments. Les coordonnées GPS des indices de présence de tigre ainsi que des emplacements appropriés pour des pièges photographiques ont été enregistrées. Après l’achèvement de l’enquête, les données ont été transférées dans QGIS, à l’aide des outils GPS, pour un traitement ultérieur et pour finaliser l’emplacement de pièges photographiques. Un fichier Shape contenant les indices de présence de tigres et les emplacements probables des pièges photographiques a été préparé.

Camera trap locations

Blocs de répartition des emplacements de pièges photographiques et attribution des pièges photographiques aux différents camps forestiers à l’aide de polygones de Voronoï et de la fonction “hub distance”

Ensuite nous avons préparé une couche de mailles de 4 km² en utilisant l’extension mmqgis. Le fichier de forme contenant les résultat de l’enquête sur les indices de présences a été superposé sur la grille de carrés 4 km² pour visualiser la répartition des pièges photographiques dans la réserve. L’option matrice des distance dans les outils d’analyse du menu vecteur a été assez pratique pour déterminer l’inter-distance entre les pièges photographiques. L’emplacement des pièges photographiques ayant moins de 1,8 km d’inter-distance ont été enlevés pour respecter le protocole de surveillance. En raison du manque d’appareils photo pour surveiller toute l’étendue de la réserve en une seule fois, nous avons décidé de diviser la surface de la réserve en 2 blocs de 100 km carrés chacun. Les limites de ces blocs ont été numérisées et sauvegardées dans des fichiers de forme distincts pour les deux blocs. Grâce à l’extension “RGB composition”, un composite en fausses couleurs de la réserve a été créé et le fichier de forme des indices de présence a été superposé pour évaluer les types d’habitats utilisés par les tigres. Pendant la période d’étude, les pièges photographiques doivent être surveillés de manière intensive par le personnel de terrain. Pour assurer le bon fonctionnement du processus de surveillance, nous avons utilisé la fonction “polygones de Voronoï” des Outils de géométrie et la fonction “Hub distance” de l’extension mmqgis pour planifier les besoins logistiques. Les coordonnées géographiques de pièges photographiques sont nécessaires pour estimer la densité de tigres et la modélisation de l’occupation des autres espèces. Le renseignement de ces coordonnées a été facilement générer a partir du fichier de forme des appareils photo en utilisant la fonction “Exporter/ Ajouter des colonnes de géométries” des Outils de géométrie du menu vecteur.

Survey Grid

Grille de l’enquête avec la présence de tigre

Conclusion

Pour la première fois dans l’histoire de cette petite réserve du Nord-Est de l’Inde, il a été possible de suivre les tigres à l’aide de pièges photographiques principalement grâce à QGIS. Les résultats de cet exercice de surveillance indiquent la présence de 8 à 15 tigres dans ce paysage. En plus des tigres, plusieurs espèces difficilement repérables ont également été documentées photographiquement. En dehors de la surveillance des tigres, nous utilisons également QGIS pour des activités telles que la planification des travaux de gestion de l’habitat, la révision des horaires de patrouille, et pour la conception de cartes pour les visiteurs. L’interface conviviale, riche en fonctionnalités, la documentation “en profondeur”, le support en ligne et la philosophie du libre/open source sont les quelques qualités de QGIS qui ont fait que nous l’avons sélectionné par rapport à d’autres logiciels propriétaires. Nous croyons que QGIS a un grand potentiel pour l’autonomisation des individus / institutions impliqués dans la conservation de la faune en voie de disparition dans le monde en développement en leur offrant la technologie des SIG à coût faible ou nul.

Auteur

Rajendra Garawad

Rajendra Garawad

Cet article a été rédigé par G. Rajendra Garawad en Mars 2013. Il est le directeur de campagne de la réserve de tigres “Nameri Reserve Tiger”, Assam, en Inde. Il détient un diplôme de Master en sciences forestières, de conservation et de gestion des terres.